Le patrimoine prend son élan à Hamilton!

Parmi vous, nombreux ont probablement déjà eu l’occasion d’assister à une des conférences offertes par la Fiducie Nationale. Pour ma part, celle de 2016 fut ma grande première. Non que les sujets et thématiques des éditions précédentes ne m’est interpelée, mais le budget étudiant et le lieu de l’événement ont bien souvent été des contraintes indéniables…

Aussi, je me suis présentée à cet évènement, curieuse, mais sans attente particulière, si ce n’est peut-être celle de voir la salle parsemée d’une majorité de têtes blanches à lunettes.  Le résultat fut tout autre : les différents participants rencontrés n’avaient en effet pas encore atteint le seuil du grisonnement et ont marqué les débats par leurs idées et projets en patrimoine innovants. La thématique de cette conférence était largement reflétée : Le patrimoine prend son élan!

Je ne suis certainement pas la seule à mettre questionner sur le choix de conférences et de visites à effectuer face à la lecture du vaste programme proposé. Tout me semblait intéressant. Une richesse quasi étourdissante qui aurait pu engendrer banalité et sujets de surface! Bien au contraire, toutes les activités auxquelles j’ai pu assister m’ont permises de découvrir des projets variés, pertinents et novateurs.

Récemment graduée du programme en Conservation du Patrimoine Bâti à la Faculté de l’Aménagement de l’Université de Montréal, la grande majorité des exemples utilisés au courant de ma formation était sensiblement québécois voire même très souvent montréalais. La conférence de la Fiducie a ainsi élargi ma sphère de connaissance, me permettant de découvrir divers acteurs et intervenants dans le domaine du patrimoine.

À mon sens, il s’agit d’un des avantages les plus pertinents de la Conférence de la Fiducie : mettre en relation différents acteurs, aussi variés que complémentaires, rassemblés autour d’une même cause. Ainsi, les habitués de la conférence annuelle se retrouvent pour préserver leurs liens et les jeunes professionnels pour en tisser de nouveau et enrichir leur réseau de contacts. Difficile de percer les conversations de groupe, mais, une fois la première gêne passée, les conversations entre jeunes professionnels et professionnels établis sont des plus enrichissantes, tant pour approfondir ses idées et nourrir ses réflexions que pour rechercher des opportunités d’emploi. En effet, tous savent que percer dans le domaine n’est pas chose facile.

La conférence de la Fiducie est bien plus qu’un grand colloque sur le patrimoine où se rassemblent différents acteurs.  Il s’agit d’un lieu d’idéation où les pratiques en patrimoine se mêlent et se remettent en question. Il s’agit d’un lieu de découvertes alliant domaine artistique et patrimoine.

Déjà, je peux dire que j’ai bien hâte de prendre part à la prochaine édition ! La conférence de 2017 se tiendra cette fois-ci à Ottawa, en partenariat avec l’APT, lors des célébrations du 150e anniversaire du Canada. Avec pour thématique Miser sur le capital patrimonial, ce grand congrès risque de sortir des sentiers battus … !

À l’année prochaine !

Odile Rompré-Brodeur

 


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s